• Instagram - Gris Cercle
  • Facebook - Gris Cercle

© 2018 by Catherine Dix Ceramics

Mon travail est une histoire de construction, d’assemblage, de vide et de plein, d’ombre et de lumière.

J’évolue à l’instinct en confrontant les formes. Je les change de place, recommence avec d’autres et, progressivement, l’équilibre se fait.

Le tube est un élément omniprésent autant dans mes sculptures que dans mes objets. 

La forme et l’espace sont deux facteurs déterminants dans mon travail que j’envisage toujours à 360°.

Je trouve un écho dans l’architecture constructiviste et brutaliste ayant passé mon enfance en ex-Union soviétique, mais aussi dans la poterie primitive, avec une sensibilité pour les objets simples et bien construits.

 

Je travaille sur des pièces uniques ou en toutes petites séries.

J’utilise différentes techniques de façonnage selon la direction et le rendu que je souhaite donner à mon travail. Tour, colombins, plaque, estampage.

Je travaille le grès chamotté pour sont rendu brut et primitif.

Mes pièces sont cuites à 1280 °C en four électrique.

Texte de Simone Scaloni, historien de l'art

Catherine Dix fabrique des objets et des sculptures en céramique, d’étranges créatures tripodes d'une nature incompréhensible, comme de petits extraterrestres à trois pattes à l’aspect rugueux, brut et presque inachevé, des cocottes parfois terriblement pleines d’esprit, d’autres fois complètement sans tête.

 

Particulièrement captivantes en raison du sens du mystère et de l’origine archaïque qu’elles inspirent, les bouteilles de Catherine Dix ont une beauté primaire, vaguement anthropomorphique, clairement architecturée.

ENGLISH

My work is a story of construction, assembly, emptiness and fullness, shadow and light.

I work instinctively by confronting the forms. I move them from on place to another, start again with others and, gradually, the balance is reached.

The tube is an omnipresent element in my sculptures as well as in my objects.

The shape and the space are two determining factors in my work that I always consider at 360 °.

I find an echo in the constructivist and brutalist architecture having spent my childhood in the Soviet Union, but also in the primitive pottery, with a sensitivity for simple and well constructed objects.

 

I work on unique pieces or in small series.

I use different shaping techniques depending on the direction and the rendering I want to give to my work. Potter’s wheel, coil-built, slab-built, stamping.

I work with grog stoneware for its crude and primitive look.

I use an electric kiln and fire at 1280 C°.

Text by Simone Scaloni, At historian

Catherine Dix makes ceramic objects and sculptures, strange tripod creatures of an incomprehensible nature, like little three-legged aliens with a rough, raw and almost unfinished appearance, casseroles sometimes terribly witty, d other times completely headless.

 

Particularly captivating because of the sense of mystery and the archaic origin that they inspire, Catherine Dix's bottles have a primary beauty, vaguely anthropomorphic, clearly structured.